8 mars 2017, Journée Internationale des droits des femmes

IMG-20170307-WA0000


Offrir une fleur à chaque détenue de l’établissement de Berkendael afin de marquer un geste d’attention et de bienveillance à ces femmes qui, pour une majorité, ont un parcours semé d’embuches, entre violence intrafamiliale, précarité et/ou santé mentale fragile… parce qu’elles ne doivent pas être oubliées dans le combat pour l’accès aux droits.
Offrir également une fleur à chaque professionnelle dont le métier n’est pas simple.
Une après midi tout en douceur dans un univers souvent rude.
Une après midi de surprises, de yeux plein d’émotions, de sourires et même d’éclats de rire. 120 fleurs ont été offertes. Même à une toute petite fille qui, depuis sa naissance, y séjourne avec sa mère détenue. Un moment intense et chaleureux.

« Je crois en une contamination de l’amour, de la bienveillance, de la douceur et de l’intelligence. Chaque fois qu’on pose un acte de tendresse, d’affection, d’amour, chaque fois qu’on éclaire quelqu’un en lui donnant un conseil, on modifie un tout petit peu l’avenir de l’humanité dans le bon sens. »

Christophe André