JOURNEE D’ETUDE 23 JANVIER 2018- INSCRIPTION

Car c’est le détenu devenu patient qu’on doit placer au centre de la réflexion sur la médecine en milieu carcéral. S’agissant de la condition de prisonniers, il faut partir de ce principe: un être humain, en détention demeure titulaire de tous les droits fondamentaux, hormis ceux qu’une décision de justice lui a retirés. Or, parmi ces droits, il n’en est guère de plus précieux que l’accès aux soins, le respect de la dignité et de l’intimité».    
Robert Badinter, sénateur, ancien Ministre français de la Justice.

La Belgique compte près de 11.000 hommes et femmes détenu.e.s qui pour l’immense majorité seront libéré.e.s un jour ou l’autre. Si les problématiques liées à la réinsertion font régulièrement couler de l’encre, la question de la santé au sens large ainsi que des soins de santé sont source d’inquiétudes.

Les recommandations des instances internationales comme l’OMS sont claires, mais ne passent que trop rarement nos frontières… Les rapports très alarmants du CPT semblent être rangés au fond des greniers…

Pourtant aujourd’hui, un mouvement s’opère et l’indépendance des services des soins de santé par rapport à la Justice n’est plus un mirage. Le KCE a remis son rapport relatif aux soins de santé dans les prisons belges et en octobre 2017 les Ministres concernés se disaient « partenaires de confiance dans la tâche complexe du transfert de cette responsabilité ».

Cette journée d’étude va se pencher sur les constats actuels, les recommandations et les perspectives en la matière.

Avec, entre autres, les interventions de Marie DAUVRIN (Experte en recherche sur le système de santé, KCE) et Dominique ROBERFROID (Expert sénior et médecin, KCE), Prof. Hans WOLFF (Médecin-chef du service de médecine et de psychiatrie pénitentiaires, Hôpitaux Universitaires de Genève et membre CPT), Alain LOUTE (Maître de conférences au Centre d’Ethique Médicale de l’Université Catholique de Lille), Bernard VERCRUYSSE (membre de la Commission de surveillance de Ittre).

Une traduction simultanée FR/NL est prévue.

Informations pratiques :

La Journée d’étude se tiendra de 13 à 18h. La participation s’élève à 20 euros que nous vous demandons de verser sur le compte n° BE73 0689 0429 5560 avec en communication Nom+prénom+JE 2018 inscription.

L'adresse du jour :
Salle Storck
SPF Emploi, travail et concertation sociale
Rue Ernest Blerot,1
1070 Anderlecht

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inscrivez vous ici :