MISSIONS

En 1990, les philosophes politiques Joan Tronto et Berenice Fischer définissent le care ainsi : « une activité caractéristique de l’espèce humaine qui inclut tout ce que nous faisons en vue de maintenir, de continuer ou de réparer notre « monde » de telle sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible. Ce monde inclut nos corps, nos individualités (selves), et notre environnement, que nous cherchons à tisser ensemble dans un maillage complexe qui soutient la vie. »

En d’autres mots, comment prendre soin de la société et du monde dans lequel nous vivons?

Comment faire de cette pratique du care une nécéssité au quotidien en prison, un véritable projet qui oriente la politique carcérale vers une meilleure prise en considération des besoins des détenus, au-delà  de leur santé physique? Particulièrement vulnérables et totalement dépendants, les détenu.es sont aujourd’hui des sujets passifs.  La pratique du care vise à  en faire des acteurs plus autonomes et écoutés.

I.Care souhaite poursuivre les missions suivantes :
  • Mise en place de projets innovants
  • Création d’un réseau en matière de soins de santé, coordination de projets menés par des opérateurs locaux, mise en place de formations à destination des professionnels exerçant en milieu carcéral.
  • Recommandations à destination des pouvoirs politiques, études et recherches actions, communication à destination du secteur spécialisé et de l’opinion publique.

 

cercle
L’association accordera une attention toute particulière au fait d’intégrer le public cible dans la conception de ses projets (focus groupes, projets participatifs, etc.).